Les inspecteurs généraux et la pandémie de coronavirus: un webinaire des IG

Le 8 avril 2020, l’Association des inspecteurs généraux des Etats Unis, avec le John Jay College of Criminal Justice, a organisé un webinaire sur les inspecteurs généraux et la pandémie de coronavirus.  Stephen Street, l’inspecteur général de l’État de Louisiane et Président de l’Association, a joué le rôle de modérateur et cinq panélistes éminents en provenance de différentes zones des Etats Unis, travaillant dans les Inspections générales, ont aussi contribué aux débats et discuté de l’impact du coronavirus sur le fonctionnement des bureaux des inspecteurs généraux. La liste de ces intervenants est présenté ci-dessous

  • Stephen Street, président de l’Association des Inspecteurs généraux (AIG) sur le thème  » les inspecteurs généraux en crise. »
  • Allison Lerner, Inspecteur général (IG) de la National Science Foundation et vice-présidente du Conseil des Inspecteurs généraux sur l’Efficience et l’Intégrité (GIGIE)  a traité le thème  » les inspecteurs généraux et la loi Coronavirus Aid, Relief, and Economic Security Act or the CARES Act « CARESsur laquelle nous vous promettons de revenir.
  • Roy Wesley, inspecteur général de l’ État de Californie, chargé de la Surveillance indépendante des prisons a traité du thème « Des défis et perspectives de la côte ouest ».
  • Melinda Miguel, inspecteur général en chef, de la Floride a développé le thème « Défis et perspectives de la Floride ».
  • Carolyn Pokorny, NY MTA-IG: New York – Défis et perspectives du New Jersey
    Natalie Monroe, première inspectrice générale adjointe, Massachusetts: exploitation à distance des bureaux de l’IG.

Certains d’entre nos lecteurs auront marqué déjà certaines particularités du système des Inspections générales qui épousent les nécessités de l’Etat fédéral, qui peuvent être aussi des Inspections générales pour des secteurs, ad hoc comme ce fut le cas pour la surveillance des fonds votés pour le redressement des banques, des fonds affectés à l’aide étrangère, etc. C’est le cas aussi en ce qui concerne les fonds votés par le congrès encadrés par la loi précitée qui institue, entre autres dispositions, un Inspecteur général Spécial chargé de leur surveillance, The Special Inspector General for Pandemic
Recovery: Responsibilities, Authority, and Appointment.

Au total, vous remarquerez déjà la diversité du système, mais aussi la rapidité avec laquelle certaines mesures de surveillance sont mises en place. Nous détaillerons tout ce systèmes dans des postes destinés à compléter cet article.

Nos remerciement aux amis de l’Association des Inspecteurs généraux des Etats Unis qui ces dernières années ont accepté la qualité de membres de inspecteurs généraux d’Etat  africains leur  donnant ainsi l’opportunité d’accéder à d’innombrables connaissances et documents et même au système de validation des crédits aux Etats Unis.

Le webinaire était organisé conjointement par l’Association des Inspecteurs généraux, et l’Université de la Ville de New York, le John Jay College of Criminal Justice. Il faut d’ailleurs souligner à ce niveau une autre originalité, cette université étant en partenariat avec l’Association des Inspecteurs généraux et délivrant un Master en Administration publique, spécialisé Inspection générale (MPA-IG): un programme touffu de forensic, audit, évaluation, enquêtes et investigations, management public, etc. Cela permet une bonne dotation professionnelle en jeunes bien formés aux Inspections générales.

Enfin, signalons que ces Inspections générales cumulent les trois métiers d’audit, d’évaluation et d’enquête sur la fraude et la corruption au sein de leur juridiction.

Aux Etats Unis, une loi légiférant sur l’encadrement des aides effectués dans le cadre du coronavirus, les recouvrements et la sécurité économique (CARES) a été promulguée le 27 mars 2020. Cette loi CARES accorde plus de 2 000 milliards de dollars de secours aux particuliers, aux entreprises, états, aux gouvernements locaux, aux gouvernements des zones tribales, aux agences fédérales et aux secteurs industriels touchés par la pandémie du COVID-19. Le plus important, pour mieux comprendre les développements qui précèdent, c’est de constater qu’en plus de ces programmes de secours, le Congrès a inclus une variété de dispositions pour faciliter la transparence et la surveillance de la mise en œuvre de la loi CARES. Parmi ces actions figurait la création d’un Inspecteur général spécial pour la Reprise après la Pandémie (SIGPR). Une telle option n’est nouvelle en soi, car il a déjà existé des Inspecteurs généraux spécialisés, par exemple le SIGPR rappelle les cas de deux autres inspecteurs généraux spéciaux, l’un chargé de la surveillance du programme de rachat des actifs douteux des banques lors de la crise des surprimes, l’autre du Programme Spécial pour la Reconstruction de l’Afghanistan. Vous trouverez le détail dans un des postes à venir. En fait, il existe plusieurs modèles de corps, institutions et organes de contrôle selon les pays…

A suivre!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s